Site
de la demeure des anges bleus
de race Yorkshire Terrier
Ch Ozmilion Dedication, ascendant de CLAYDIE

Article du 10/08/2007


Le Yorkie, c’est la vie !



Franck Haymann - Photos Hermeline/Aniwa et DR


Regardez-le bien. Le « Yorkie » est le petit chien d’agrément le plus recherché dans le monde ! Rétrospective d’un géant de la compagnie.



 Il est fort loin le temps où le Yorkie faisait ses premiers pas dans la cynophilie. C’est au Royaume-Uni, en 1860, dans une exposition canine à Birmingham que les premiers sujets furent exposés mais sous l’appellation de « Broken-Haired Scotch Terrier ». Ce petit chien qui figure à la dernière place des annuaires alphabétiques des races canines est aujourd’hui le premier : c’est le chien de compagnie le plus répandu dans le monde !Comme le souligne Janet Jackson, présidente du club de la race aux USA : « Le rôle grandissant des races naines dans notre société moderne est promis à un brillant avenir. Ces petits chiens sont d’excellents compagnons. Ils s’adaptent aisément à tous les styles de vie, que ce soit dans une vaste demeure ou dans un minuscule studio. De surcroît, lorsque nous devons sortir, cela ne pose jamais de problème d’avoir à emmener un tel chien avec nous ».
En photo, ci-contre, l’un des Yorkshire remarqués sur le circuit américain depuis 2 ans : Image 82612Champion TipTop Come Fly With Me.



 


Un Terrier avant tout


Le Yorkshire Terrier est le plus petit de la grande famille des Terriers. S’il n’a pas été l’un des pionniers de leur croisade planétaire, on ne peut que constater qu’il s’est largement rattrapé depuis. Avant 1970, les éleveurs spécialistes de la race n’étaient qu’une poignée en dehors du pays d’origine. Depuis 25 ans, le vaillant Yorkshire s’est confortablement installé dans notre paysage canin, au point qu’en 2001, il est devenu le chien de compagnie le plus recherché dans de nombreux pays (France, Espagne, Etats-Unis, etc.).



 


Image 82613 Aux Etats-Unis justement, la race s’est implantée relativement tôt puisque la première inscription à l’AKC date de 1885. Cependant, le Yorkshire Terrier Club of America ne s’est constitué qu’en 1951 alors que la majorité des autres races de Terriers avaient leurs associations fonctionnant depuis de nombreuses années. Depuis, le Yorkie, en intégrant non pas le Groupe des Terriers mais le Groupe « Toy » – où l’on retrouve le Shih Tzu, l’Epagneul, le Cavalier King Charles et autres Caniches – est rapidement devenu le plus représenté numériquement de ce groupe.
Il est également le petit chien le plus demandé aux USA. En 2001, il se trouvait à la 6e place avec plus de 40000 naissances (42025 exactement). Ces dernières sont très stables depuis plus de 5 ans contrairement aux autres races du Top 10. Dans ce contexte, le Yorkie a de fortes chances de grimper dans les statistiques américaines…



 


De Ben à Mystication


Image 82614Après avoir connu les appellations les plus diverses à la fin du 19e siècle (Clysdale Terrier, Paisley Terrier ou encore Scot Terrier), notre futur Yorkie allait enfin sortir de l’ombre grâce à un étalon consanguin, Hudderfield Ben, considéré comme le prototype de la race. Ce chien, né en 1865 (et décédé jeune, à l’âge de six ans), appartenait à Mrs Fower. Il a laissé une trace indélébile dans la sélection puisque tous les grands courants de sang contemporains remontent jusqu’à lui. Il était issu de la femelle Lady et d’un mâle qui était lui-même un fils de Lady. Il s’agissait donc d’un accouplement consanguin mère/fils qui a eu le mérite de fixer des caractéristiques que les éleveurs cultivèrent ultérieurement.



Image 82615 Jusqu’en 1950, le Yorkshire est peu répandu outre-Manche, le Kennel Club enregistrant, bon an mal an, moins de 300 chiots. 25 ans plus tard, il se hisse dans le groupe de tête des races préférées « made in England ». Chaque année, plus de 13000 chiots naissent dans les élevages anglais.
Un chien restera gravé dans les mémoires de la sélection. Il s’agit du Ch Blairsville Royal Seal, appartenant à Bryan Lister. Il devint la grande vedette du circuit des « dog shows » à la fin des années 70. Il remporta 50 CC’s (trois étant suffisants pour homologuer le titre de Champion anglais) et surtout, la RBIS à Crufts en 1978, plaçant le Yorkshire sous les feux de la rampe. Précisons que Royal Seal fêta son 15e anniversaire en 1988 avant de s’éteindre quelques mois plus tard.



 Une autre vedette participa à la renommée du Yorkshire : Ch Ozmilion Dedication. Son palmarès reste unique dans les annales de la race. Il appartenait à Osman Adam Sameja (actuel vice-président du club anglais), considéré comme le plus grand éleveur en Angleterre. Dedication fut sacré Meilleur Chien toutes races en 1987, tandis qu’un autre sujet du même élevage, Mystication, remporta le BIS de la célèbre Crufts en 1997, après avoir été sacré Top Dog all breeds (toutes races) l’année précédente. Ces trois chiens ont largement favorisé la popularité du Yorkie, pas seulement comme chien de « show », mais aussi comme un superbe chien d’agrément plutôt à l’aise dans ses poils.  Image 82616
Désormais, chaque année dans le monde, plus de 200 000 Yorkies sont inscrits à un livre des origines. Un chifffre imposant même si les « Top Dogs » se comptent sur les doigts des deux mains. Des champions comme Ever Trouble of Milmoor (Belgique) né chez Ronny et Maria Engelen ou Rothby’s Reputation à Barbara Scott (USA) sont restés dans les annales. Au sujet d’Ever Trouble, les éloges ne manquaient pas. Celles de l’expert Osman Adam Sameja (Ozmilion Kennel) sont significatives : « Magnifique Yorkshire Terrier, parfait dans tous les détails et il a une démarche de rêve ».



 Image 82617Précisons que dans son pays d’origine, le Yorkshire doit faire face à une très forte concurrence de la part de deux autres britanniques : le Westie et le Cavalier King Charles. Fort heureusement, la race est solidement implantée. Elle garde une très forte notoriété et des éleveurs particulièrement impliqués.
Dans chaque pays, nous retrouvons des locomotives de l’élevage, qui, par leurs prestations et leurs résultats, permettent à la race de garder la tête haute : Ozmilion au Royaume-Uni, Debonaire en Suède, Delle Antiche Mura en Italie, Durrer’s au Canada ou Camparis en Allemagne, sans oublier, en France, la dizaine d’éleveurs (Du Domaine de Monderlay, De Penghibur, De Majodian, De la Pam’Pommeraie, …) qui se retrouvent régulièrement dans les plus grandes compétitions internationales. Tous confirment que la passion Yorkie n’a pas de frontières. En photo, un autre grand a marqué l’élevage en Europe, il s’agit du chien italien, Agapi Delle Antiche Mura.



 

Article copié du site : http://www.aniwa.fr/en/general/document/fr/general/magazine/special-races/les-races-canines/le-yorkie--c-est-la-vie--/index.htm


 


 



Livre d'or Contact Lien Signaler un abus
Elevage de la demeure des anges bleus - N° Siret : 43186972600015
Les textes et les images sont la propriété exclusive de ce site - Reproduction interdite
En savoir plus sur la race "Yorkshire Terrier" avec chiens-de-france.com | Logiciel d'Elevage | Chiots de France